Google+ Followers

vendredi 23 janvier 2015

home sweet home

Après plusieurs jours de mutisme endeuillé, me voilà de retour sur Palum.
Il m'a fallu un moment avant de retrouver l'envie d'écrire et les mots. Malgré tout le tapage qu'exerçaient mes personnages dans ma tête, je n'avais ni le courage ni l'inspiration de me remettre à l'écriture.
Mais, la magie opère à nouveau comme un baume qui s'étend lentement jusqu'à avoir soulagé la peine et calmé les craintes.
Je retrouve les paysages de Palum qui me font tant de bien, la cérémonie du troisième printemps si festive et colorée, les joutes verbales et la tendresse de mes personnages. Je me sens de retour chez moi, après la tempête.
J'ai le bonheur de mettre davantage en avant certains personnages comme Kinsley que je connaissais si bien, mais qui n'avait pas eu le temps ni la place de se dévoiler lors du premier tome. J'ai vu Flynn grandir et changer, sa langue toujours aussi pendue n'est toutefois plus aussi naïve qu'avant. Sur elle aussi, la violence des actes a laissé des traces.
Et puis il y a ces petits nouveaux, Bruynn la petite villageoise recueillie à tout juste deux semaines après avoir été abandonnée. Farial et Gënan, dont le lien est si fort qu'il me rappelle celui d'une mère à son enfant. Lory, dont la fine lame n'a d'égale que son incapacité à réfléchir.
Je ne vais pas m'ennuyer avec eux, et j'espère qu'ils vous plairont autant qu'à moi. Le don d'Union n'a pas dit son dernier mot. Plusieurs tomes se dessinent sur les pages griffonnées de mon cahier de brouillon. Un nouveau classeur devrait voir le jour et je vais bientôt manquer de bristol.
Et sur la première page, un titre qui en dit long: l'Académie de l'Union.

Pont de Prak reliant le Mont Araudan aux cités trogs.

2 commentaires: