Google+ Followers

jeudi 30 juillet 2015

Point final.

Je viens de mettre un point final au second Tome de la saga Palum.
Oui, ça y est. C'est fait.
Contrairement à l'année dernière où la joie de finir un premier jet m'avait donné envie de danser, cette fois-ci, point de saut de biche.
Non pas que je sois tellement habituée que je m'en sois lassé. Je ne sais pas s'il existe des auteurs blasés capables de dire sans lâcher des yeux le programme télé "au fait, le manuscrit est prêt. Je l'ai mis à l'entrée. Il cale la porte en attendant que l'éditeur passe le chercher". Mais cette fois-ci, plutôt que de l'excitation, j'ai ressenti du soulagement.
Pas à l'idée d'en avoir enfin fini. Pas à l'idée de pouvoir enfin profiter de mes vacances.
Mais à l'idée d'avoir réussi à mener de nouveau un projet à terme.
C'est un bel exploit de sortir un livre et d'en vendre, même un seul, à une personne qui ne soit ni de votre famille, ni de votre entourage. Mais c'en est un autre, autrement plus difficile à mon sens, de réitérer l'expérience.
Et dans mon cas particulièrement !
L'envie m'a prise tard. Je suis une Madame tout le monde qui a décidé à trente ans de tenter un pari fou. Mais il ne suffit pas d'avoir le courage de se faufiler en douce pour entrer sur le terrain, il faut justifier de sa présence en tapant du ballon. Un tir réussi, c'est un bon souvenir. Un moment de gloire qui vous nourrit un instant et dont vous parlerez à vos petits enfants. Multiplier les tirs, c'est le seul moyen de gagner le maillot pour rester sur le terrain.
Pour l'instant, je n'ai marqué qu'un but. Mais j'ai deux ballons qui, comme des munitions, attendent devant la cage pour réitérer l'exploit.
J'ai beaucoup douté ces derniers mois et la page est souvent restée blanche.
Pourtant l'envie était là, mais pas toujours la confiance en moi. Alors je suis soulagée de pouvoir dire que je l'ai fait, encore une fois. J'ai fini d'écrire un manuscrit. J'ai entre les mains une histoire à retravailler et à corriger, mais une histoire à n'en pas douter. Et je vais en faire un livre parce que je ne veux pas sortir du terrain.



3 commentaires:

  1. je suis très heureuse pour toi! tu le sais je suis ta fan secrète!! Mais finir 2 manuscrits en si peu de temps je m'incline devant ton talent, car oui tu as du talent! et nous attendons avec impatience de pouvoir lire la suite de Palum avec grand plaisir, et de découvrir une autre Solange par le biais de Maîtresse d'art! <3

    RépondreSupprimer
  2. J'imagine le soulagement et la fierté d'être allée jusqu'au bout.
    Vivement la fin de la mi-temps, que l'on puisse se plonger dans la suite de Palum !

    RépondreSupprimer